Immobilier-hausse-de-la-demande-de-jardin-de-terrasse-et-de-balcon

Immobilier : hausse de la demande de jardin, de terrasse et de balcon

Les conséquences et les incidences de la crise sanitaire sur le marché de l’immobilier sont assez diverses. Parmi les plus visibles, il faut compter l’intérêt grandissant pour les extérieurs. Ils semblent avoir revu leurs priorités et ils sont de plus en plus nombreux à rechercher des biens avec espaces extérieurs, même si cela implique de s’écarter du centre-ville. 

Concessions, confinement, télétravail : principaux facteurs

Sur le marché de l’immobilier, les extérieurs depuis toujours l’un des critères les plus importants. Force est de constater, cependant, que la demande de biens avec ce type de spécifications est en nette hausse depuis la sortie du confinement. C’est ce que rapportent la plupart des gérants d’agences immobilières. 

Des concessions sur les surfaces habitables

Comme Jérémy Layani, associé gérant de Primocom, une société spécialisée dans la vente de biens neufs, ils sont nombreux à avoir noté que des produits spécifiques des catalogues immobiliers tels que les rez-de-jardin sont de plus en plus demander. L’engouement est tel que les clients ne sont pas contre l’éventualité de concéder quelques mètres carrés de surfaces habitables si cela leur permet d’avoir un extérieur. 

Le confinement, un facteur déterminant

Chez de nombreux acheteurs, être resté confiné dans des appartements pendant à peu près 2 mois a exacerbé l’appétence pour les extérieurs, notamment des jardins. Le phénomène est d’autant plus prononcé qu’en plein été, les piscines sont prises d’assaut et les barbecues se multiplient. 

La question du télétravail

La question du télétravail a, elle aussi, été déterminante dans ce changement radical de la demande d’espaces extérieurs. Les gens osent faire des concessions sur les zones géographiques, acceptant d’acheter des biens éloignés du centre-ville parce que ce nouveau moyen de travailler leur a fait entrevoir la possibilité d’exercer ses fonctions sans la contrainte de la distance. Ayant pu travailler de cette manière pendant 2 mois, les acheteurs sont prêts à acheter plus loin. 

La hausse des budgets, conséquence de la ruée vers le jardin

Comme on peut s’y attendre, la montée de l’engouement pour les biens proches du centre-ville a un impact significatif sur les prix. Ce qui devrait être compris comme une « ruée vers le jardin » et non comme « une ruée vers la campagne », selon le président régional des Constructeurs et Aménageurs Bruno Guerra, la tension sur les prix devient palpable. 

L’impact du principe de l’offre et de la demande

S’ils sont nombreux à rechercher de beaux terrains non loin du centre-ville, la plupart des acheteurs disposent seulement du budget nécessaire à l’acquisition du terrain. Dans une région comme Aix-en-Provence, les prix grimpent à une vitesse folle parce que le nombre de personnes désireuses d’y acheter un bien est en hausse, alors qu’il n’y a que très peu de terrains.

Pour la construction d’une belle maison, proche du centre-ville aixois, le budget moyen est de 1 million d’euros. Or, la moyenne des acheteurs n’a qu’un budget oscillant autour des 500 000 €. Forcément, ils sont obligés d’aller plus loin, sans pour autant se rendre en pleine campagnes. Cela explique la hausse des prix et la baisse des ventes dans les grandes villes.

Pour un jardin, les acheteurs sont prêts à opter pour le péri-urbain. Un budget de 500 000 € leur permet de trouver des biens à 20 ou 30 minutes du centre-ville. 

Le marché de l’immobilier de prestige également touché

Dans le secteur de l’immobilier de luxe, l’appétence pour les biens avec jardin se confirme. Les demandes de résidences situés en centre-ville ou non loin était en forte croissance avant la crise. Depuis le déconfinement, les espaces verts sont de plus en plus prisés, même si les ventes de biens situés en centre-ville se poursuivent. 

Dans la majorité des cas, la demande se porte sur les biens avec de beaux jardins situés à 10 km du centre-ville. Tout porte à croire que la tendance ira en grandissant au cours des prochains mois.

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *